Tu sais sûrement qu’il existe un lien entre les hormones et le cycle menstruel. Ce sont les hormones qui garantissent que les femmes ont des règles et des jours fertiles à intervalles réguliers. Ça dépend également des hormones, si le cycle menstruel est déséquilibré ou non. Dans cet article, je vais expliquer en détails comment les hormones affectent notre cycle menstruel et comment tu peux les ramener à l’équilibre en cas de troubles menstruels.

Que sont les hormones?

J’adore mon système hormonal et je trouve super excitant ce qu’il fait pour moi. Mais commençons par clarifier ce que sont les hormones. Beaucoup de gens ont entendu parler des hormones, mais ignorent ce que c’est. Les hormones sont des messagers chimiques et servent donc à la communication au sein de notre organisme. Ils sont produits principalement dans les glandes endocrines qui sont réparties dans tout notre corps. Entre autres choses, les organes sexuels y font partie.

À partir des glandes endocrines, les hormones utilisent le sang pour atteindre leur destination. Le chef du système hormonal est l’hypothalamus, une partie de notre cerveau de la taille d’une amande. Il reçoit constamment des informations des hormones qui lui parviennent et transmet des informations à l’hypophyse, sa secrétaire, qui se trouve à côté de lui.

Cette dernière commence ensuite à évaluer les informations et les transmet aux autres glandes endocrines. Comme vous pouvez le constater, il existe une communication constante par les hormones dans notre corps. Cela permet au corps de maintenir des processus vitaux tels que le rythme cardiaque, la température corporelle et bien plus encore. Très complexe et très ingénieux!

Voici comment fonctionne un cycle menstruel sain

Les hormones produites dans les ovaires sont particulièrement importantes pour le cycle menstruel. Mais tout ne se passe pas là-bas. Les ovaires sont en communication constante avec l’hypophyse. Et nous savons déjà que cette dernière est contrôlée par l’hypothalamus, qui reçoit des informations de tout le corps.

Les ovaires produisent principalement l’œstradiol, qui appartient aux œstrogènes, et indirectement la progestérone. Les hormones pertinentes pour le cycle menstruel qui sont émises par l’hypophyse sont appelées hormone folliculo-stimulante (FSH) et hormone lutéinisante (LH).

Le cycle menstruel commence le premier jour des règles et dure environ 28 jours. Mais il peut aussi durer quelques jours de plus ou moins. Cela varie d’une femme à l’autre. La raison du saignement est la dégradation de la muqueuse utérine, qui est déclenchée par la diminution de la progestérone. En cas de grossesse, la progestérone reste élevée et il n’y a pas de règles. Pas seulement la progestérone, mais tous les quatre hormones pertinentes atteignent le niveau le plus bas au début du cycle. Après le saignement menstruel, l’œstradiol augmente pour reconstruire la muqueuse utérine afin qu’un ovule fécondé puisse y mûrir. Pendant ce temps, la FSH provoque la formation d’un ovule dans un ovaire. Vers le milieu du cycle, l’ovulation se produit. Elle est déclenchée par la diminution de l’œstradiol et l’augmentation de la FSH et de la LH. L’ovule formé entre maintenant dans la trompe de Fallope. Ensuite vient une phase au cours de laquelle la FSH et la LH diminuent à nouveau et la progestérone atteint son niveau maximal. La progestérone est notamment formée par le corps jaune, qui a entretemps été créé autour de l’ovule. Il produit un muqueuse utérine épaissi, environnement optimal pour le développement d’un ovule fécondé. Cependant, si l’ovule n’est pas fécondé, le corps jaune se résorbe, entraînant une diminution de la progestérone et un nouveau cycle.

Qu’est ce qui se passe avec les hormones en cas d’un cycle irrégulier ou absent?

Comme tu l’as remarqué, un cycle menstruel sain nécessite une interaction exacte et ingénieuse des quatre hormones principales œstradiol, progestérone, LH et FSH. Si l’une de ces hormones ne voulait plus jouer son rôle ou le jouait différemment, tout serait bouleversé. Il est également important qu’il y des proportions équilibrées entre eux. En particulier, l’œstradiol et la progestérone doivent être en équilibre. Cependant, ce qui arrive très souvent est ce qu’on appelle une dominance œstrogénique. Cela signifie que l’œstradiol est trop élevé par rapport à la progestérone. Selon mes recherches, il s’agit de la cause la plus courante de troubles menstruels De même, ce déséquilibre conduit à la stérilité, car, comme nous l’avons vu, il faut une quantité suffisante de progestérone pour maintenir une grossesse.

Les raisons pour une dominance œstrogénique

Maintenant, bien sûr, la question se pose de savoir pourquoi il y a une relation perturbée entre la quantité d’œstradiol et celle de progestérone. Pour y répondre, nous devons revenir un peu en arrière, car tout le système hormonal complexe du corps a une influence sur les processus dans le domaine des organes de reproduction féminins.

Dans le monde d’aujourd’hui, nous sommes entourés de cosmétiques, détergents, emballages, aliments transformés ou traités avec des substances toxiques et bien plus encore, qui, de diverses manières, déséquilibrent notre système hormonal avec leurs produits chimiques. Beaucoup d’entre eux en des effets similaires des œstrogènes sur le corps. Il est également possible qu’un taux glycémique instable en raison d’un régime alimentaire défavorable joue un rôle. Dans ce cas, le foie est constamment occupé à réguler le taux glycémique et ne peut pas se concentrer sur la dégradation de l’œstradiol. Les problèmes digestifs peuvent également inhiber l’excrétion d’œstradiol en excès. Le stress peut aussi jouer un rôle. En effet, lorsque l’organisme déclenche un excès d’hormones du stress, le corps suppose que ce n’est pas le bon moment pour une grossesse potentielle, ce qui affecte la progestérone. Après tout, à différents stades du cycle menstruel, notre corps a des besoins très différents en termes d’activité physique et mentale et de régime alimentaire. Aujourd’hui, cependant, beaucoup de femmes essayent d’avoir chaque jour le même taux d’efficacité et ont oublié de vivre de façon cyclique, ce qui a des effets néfastes sur le système hormonal.

Guérir le cycle menstruel

Donc, si nous voulons harmoniser un cycle menstruel irrégulier ou absent, il ne s’agit pas simplement de traiter les hormones. Au lieu de cela, il faut déterminer les causes et ajuster le mode de vie et le régime alimentaire d’une femme. Nous voulons offrir au système hormonal les conditions optimales pour qu’il puisse se rétablir et retrouver son équilibre naturel.

Est-ce que tu veux équilibrer tes hormones à long terme? Veux-tu comprendre la cause de ton cycle menstruel irrégulier ou absent et intervenir à la source du problème? Ês-tu prêt à être la femme de tes rêves en bonne santé?

Je me réjouis de te connaître!

Cordialement

Lisa

Leave Comment


Your Name *
Your Email *
Your Website
Comment *